fbpx
×

Loi RGPD : quels impacts sur le webmarketing ?

Le Règlement Général Européen sur la Protection des Données ou RGPD, approuvé officiellement par le Parlement Européen en avril 2016, entre en vigueur le 25 mai 2018. Ce texte unifie la protection des données tout en facilitant leur libre circulation dans les 28 pays membres de l’UE.

La réglementation organise le stockage, la protection, le traitement et la diffusion des données personnelles des citoyens européens. Il s’agit de consolider les droits des personnes physiques et de responsabiliser les entreprises qui traitent les données à caractère personnel. Le règlement remplace les lois nationales, telle que la loi Informatique et Libertés en France. Par suite, toute organisation qui traite des données personnelles identifiables de résidents européens, a l’obligation de respecter les dispositions du règlement sous peine de sévères sanctions.

L’impact du RGPD sur les entreprises

Le RGPD impacte les entreprises B2B et B2C qui pratiquent le marketing publicitaire en utilisant des bases de données, et celles qui créent des profils marketing en collectant des données personnelles. Chaque entreprise est tenue responsable de la protection des données stockées dans ses systèmes et doit les utiliser de manière responsable.

Les exigences stipulées par le RGPD sont les suivantes :
– la collecte, le stockage et l’utilisation des données se font pour un motif valable, donc soit on peut rattacher ces opérations à un contrat client, soit le client consent explicitement au traitement de ses données.
– les campagnes d’e-mailing ne sont autorisées qu’avec le consentement explicite des internautes à être contactés.
– les entreprises ont l’obligation de s’assurer de la sécurité et de l’intégrité des données. En cas de fuite de données, elles sont tenues de le notifier au régulateur et aux individus concernés, dans un délai de 72 h après la connaissance de l’événement.
– les entreprises doivent répondre à toutes les demandes d’accès, d’édition ou de suppression (droit à l’oubli) de données formulées par les utilisateurs et doit disposer en interne d’un document complet sur le recueil des données personnelles.

Les mesures à prendre sur votre site web

Les entreprises qui possèdent un site vitrine professionnel et une boutique en ligne utilisent des formulaires d’interaction avec leurs visiteurs, clients et prospects. Pour respecter le RGPD et l’obligation
d’obtenir le consentement des utilisateurs, elles doivent s’assurer de la conformité de leur site web :
– définir une politique de confidentialité qui précise notamment que, pour naviguer sur le site, l’internaute ne fournit aucune donnée personnelle et que des données techniques sont collectées en permanence pour gérer la sécurité et opérer des statistiques. Les traitements de données effectués doivent être détaillés.
– adapter les formulaires lors de la collecte des données. Le consentement de l’internaute doit être valable pour tous les services du site web.
– rendre visible les informations relatives à la gestion des données personnelles.
–  adapter le bandeau des cookies pour donner à l’internaute la possibilité de refuser tout ou partie de leur installation et lui donner des informations sur la manière dont les cookies sont utilisés.
– mettre en place un modèle de gestion des préférences de l’internaute (pour les newsletter notamment).
– supprimer les données en provenance de vos formulaires sous 13 mois maximum.

Les clés d’un dispositif digital en règle

Si le projet de règlement européen e-privacy met à l’ordre du jour le thème mêlant communication digitale et consentement de l’utilisateur, pour le RGPD le consentement est l’une des justifications légales du traitement des données. Les professionnels du Net vont devoir récolter et qualifier efficacement les données. Pour collecter celles-ci lors d’opérations marketing, ils devront s’assurer du consentement des personnes/cibles via des formulaires complets, en s’attachant toutefois à ne collecter que ce qui est pertinent et adéquat par rapport aux finalités visées. Le RGDP impose la révision complète des politiques de cookies. Une image claire doit être donnée de la manière dont les cookies sont utilisés sur le site web à tout moment. Les utilisateurs du site apportent leur consentement sous la forme d’une action positive et affirmative et la communication doit être compréhensible pour qu’ils aient réellement le choix.

Le règlement vise à encadrer le tracking des données et il s’applique à toutes les technologies qui le permettent. Les internautes bénéficieront d’une navigation plus fluide lorsque les sites auxquels ils donneront leurs métadonnées seront définis.

Fermeture de Dmoz : fin annoncé du SEO de mots-clés
Actualité suivante

Evry se dote d’un Hub Business Center

Le Hub Business Center d’Évry a confié à Blacode la refonte de son site internet.

A l’issue d’un travail ergonomique et graphique, l’intégration est prévue sous le CMS WordPress retenu pour sa performance technique et sa facilité de prise en main et de mises à jour.

Cette évolution a un double objectif :

    • renforcer l’image du centre d’affaires
    • développer des contacts qualifiés

Donner un maximum de visibilité aux nouvelles prestations

Ce nouveau site sera l’occasion de mettre en avant les nouveaux espaces de travail : locaux nus, bureaux, salles de réunion, espaces de coworking… Il accompagnera le déploiement de nouveaux services et diffusera également sa nouvelle identité visuelle.

Le Hub Business Center, anciennement Bureautel, est géré par Monsieur Pageaut, Président d’ACC Audit Conseil Comptabilité.

Loi RGPD : quels impacts sur le webmarketing ?
Actualité suivante